D’une idée à la création

« Passer de l'idée au projet »
Monter son projet

Rédacteur : Alexis - CRIJ CA
Date de mise à jour : 04/08/2017
Mots clés : création d'entreprise, créer, projet

Vous avez une idée de création d'entreprise ? Mais comment la concrétiser ?

La bonne idée au bon moment

Un projet de création d’entreprise repose avant tout sur une idée. Celle-ci peut avoir plusieurs origines :

  • Personnelle : au quotidien, vous rencontrez peut-être des difficultés lorsque vous souhaitez un produit ou un service à proximité de votre lieu d’habitation (exemple : réparation de vélo à domicile).
  • Milieu professionnel : vous vous apercevez qu’il est possible d’améliorer un produit, ses méthodes de production ou de commercialisation ou bien qu’un service peut être sous-traité. (exemple : fabrication de maquettes pour architectes)
  • Vie économique : Une idée peut venir de la lecture de la presse spécialisée, économique ou professionnelle voire d’un voyage à l’étranger. Aussi, le concept de certaines entreprises existantes dans d’autres régions voire pays peuvent peut-être être implanté dans votre environnement (exemple : Salad Bars, concept issus du marché nord-américain)

L’idée peut également provenir d’autres personnes ! En effet, si vous décidez d’exploiter une franchise ou de reprendre une entreprise déjà existante, vous bénéficiez d’un modèle de fonctionnement préexistant.

La Franchise vous permet de bénéficier dès le départ d’un concept global déjà testé sur d’autres territoires et de la notoriété de la marque.

La reprise d’entreprise présente l’avantage de transmettre un outil de travail déjà opérationnel. Elle permet également de bénéficier de l’historique de l’activité.

Dans ces deux cas, le coût de la création d’entreprise est plus élevé qu’une création nouvelle. De plus, il faut s’assurer de la qualité de l’entreprise reprise ou de la franchise en allant visiter un autre franchisé ou en faisant analyser les chiffres de l’entreprise cédée par un expert. En outre, vous pouvez vous faire aider par des professionnels dans vos démarches.

Passer de l’idée au projet

Une fois votre idée validée, vous devez vérifier qu’elle est en adéquation avec vous, vos valeurs. En effet, cette idée, qui deviendra votre entreprise, va diffuser un certains nombres de valeurs qui devront être les vôtres, sans quoi, il y aura un conflit d’intérêt.

En travaillant sur votre idée, il vous faudra avoir un regard objectif et faire ressortir tous les points positifs mais surtout les points négatifs. Il ne faut pas se voiler la face, si vous vous apercevez qu’il y a trop de points négatifs, il vous faudra repenser l’idée afin de les contrer. Dans certains cas, votre idée ne pourra pas voir le jour du fait d’un trop grand nombre d’aspects négatifs et il vaut mieux sans apercevoir avant de se lancer !

Pour travailler de façon optimal, n’hésitez pas à aller à la rencontre de professionnel (CCI – BGE – CMA…)

Une fois l’idée retenue travaillée, vous devrez la mettre sur papier afin de vérifier son fonctionnement et sa viabilité.

Si vous créez votre entreprise sur la base d’une innovation (de produit ou de procédé), pensez à protéger votre invention !! Cela vous permettra d’être le seul à posséder cette innovation sur une durée maximum de 20 ans.  Plus d’infos sur l’INPI.

Tester son projet

Une fois que votre idée est posée elle devient votre projet. Il faudra alors dans un 1er temps étudier votre marché (système d’échanges où se rencontrent l’offre et la demande).

Cela vous permettra de connaître les produits, les services, les clients et les concurrents présents sur votre marché.

Une fois vos concurrents identifiés, vous pourrez analyser leur façon de travailler et ainsi voir comment vous démarquer de vos concurrents potentiels.

L’étude de la concurrence vous permettra, en plus, de connaître l’état de votre marché. En effet, vous pourrez analyser les bilans de vos concurrents potentiels sur des sites tels que  Societé.com . Une bonne façon de voir si votre marché est en déclin ou en croissance.

Lors de votre étude de marché, vous testerez votre projet directement auprès des futurs clients potentiels. Les résultats ne seront pas nécessairement bons et il faudra modifier certains axes de votre projet pour vous y adapter. Une fois ces changements fait, il faudra re-tester auprès du public cible et ainsi de suite, jusqu’au moment où votre projet sera viable sur le papier.

Les structures

Lorsque vous aurais un projet viable, il faudra déterminer le statut juridique de votre entreprise.
Quel statut juridique choisir ? 

Savoir présenter son projet

Ensuite, il va falloir savoir présenter son projet rapidement pour pouvoir susciter l’intérêt de votre interlocuteur (conseiller, banquier …).
Savoir présenter son projet dépend de 7 étapes :

  • Savoir à qui on s’adresse : Il faut savoir à qui l’on s’adresse (Chef de service, conseiller, famille…), quelles sont leurs attentes et adapter son discours en fonction.
  • Accrocher son public : Il faut, dès les 1ers instants, accrocher votre interlocuteur. Pour ce faire, utilisez une phrase d’accroche courte et mémorable (anecdote, fait d’actualité, chiffre…).
  • Problématique rencontrée : Ici, il faut exprimer l’intérêt de votre projet tout en restant très clair. Il faut expliciter le problème que vous pouvez résoudre.
  • Votre solution : Après avoir présenté le problème rencontré, il faut présenter votre concept pour faire comprendre comment vous pouvez le résoudre.
  • L’équipe : Savoir vous présenter est essentiel. Il faut pouvoir dire pourquoi vous (ou votre équipe) êtes la personne idéale pour porter ce projet.
  • Projections financières : Si vous êtes face à un financeur, il faudra donner vos perspectives de chiffre d’affaire et savoir les expliquer.
  • Conclusion : Vous devez conclure sur une demande, sur un fait, sur les suites de votre projet en fonction de votre interlocuteur.
Imprimer Haut de page
5e3821044150f5b62580ccb2671a4a4fjjjjjjjjj