Le stage, comment ça marche ?

Le cadre legislatif
Partagez

La signature de la convention de stage est obligatoire. En effet, la législation actuelle des stages étudiants limite la durée des stages volontaires à 6 mois et prévoit une gratification obligatoire pour les stages de plus de 2 mois. Un engagement pour les deux parties.

Une obligation : la Convention de stage

Tout d’abord, une convention de stage est obligatoire, qu’il s’agisse d’un stage dans le cadre des études  ou volontaire c’est à dire non prévu  dans le cursus, mais dont vous pouvez faire la demande auprès de votre établissement. A noter : l’établissement se réserve le droit de l’autoriser ou non !

Sans convention, pas de stage ! En fait, tout stage doit être formalisé par la signature d’une convention fixant engagements des trois parties (lycéen ou étudiant, entreprise, établissement…).

Les engagements réciproques du stagiaire, de l’entreprise et de l’établissement

Les engagements du stagiaire 

D’un côté, le stagiaire s’engage à :

  • réaliser les missions qui lui sont confiées
  • respecter les règles fixées par l’entreprise
  • rédiger un rapport ou mémoire de stage sur les missions réalisées.

Les engagements de l’entreprise qui accueille en stage 

De l’autre, l’entreprise doit :

  • verser une gratification (si la durée du stage est supérieure à 2 mois)
  • donner les moyens de réussir la mission
  • désigner un tuteur qui devra vous encadrer dans le cadre de vos missions
  • rédiger une attestation de stage précisant les missions effectuées

Les engagements de l’établissement scolaire ou universitaire :

  •  définir les objectifs
  • s’assurer que le contenu du stage soit en lien avec la formation
  • vous préparer avant votre entrée au sein de l’entreprise et vous suivre tout au long du stage

La gratification pour les stages supérieurs à 2 mois

De toute façon, pour tous les stages, si la durée dépasse 2 mois consécutifs ou non, l’élève ou l’étudiant doit recevoir une gratification mensuelle dont le taux horaire est fixé à 3,60 euros par heure effectuée.

Enfin, elle est due à compter du 1er jour du 1er mois de stage et est non imposable (dans la limite du Smic).

La durée d’un stage

Dans tous les cas, la durée maximale d’un stage est fixée à 6 mois par année scolaire.

Zoom sur

Le guide des stages étudiants, c’est quoi ?

Le guide des stages étudiants 2018 est à destination des stagiaires de l’enseignement supérieur, des organismes d’accueil, des établissements d’enseignement.

Il s’appuie notamment sur le code de l’Education qui rassemble les textes (lois, décrets, arrêtés) relatifs aux stages dans le cadre d’un cursus de formation initiale.

En effet, le guide des stages s’adresse à celles et ceux qui, dans le cadre d’un cursus de formation initiale des niveaux III à I, vont effectuer un stage dans une entreprise privée, une administration, un établissement public à caractère industriel et commercial, un établissement public à caractère administratif, une institution, une collectivité territoriale, une association, ou tout autre organisme d’accueil, en France ou à l’étranger.

Rédacteur : CRIJ - Christine P.
Date de mise à jour : 27/07/2018

accumsan Praesent efficitur. ut at leo diam tristique