Emploi qualifié à l’étranger

emploi qualifié à l'étranger
Partagez

Envie de travailler et de s’installer durablement dans un autre pays ? Vous êtes nombreux à choisir cette solution et les opportunités sont bien réelles. Quelques conseils pour réaliser votre projet.

Définir son projet professionnel

Avant de commencer ses recherches pour travailler à l’étranger, il faut se poser les bonnes questions : partir dans quel pays ? Pour combien de temps ? Dans quel secteur professionnel ? Quelles sont mes compétences linguistiques ?…

Où trouver des offres pour travailler à l’étranger ?

Les sites d’offres d’emploi internationales sont assez nombreux.

Le portail Eures mis en place par l’Union européenne, donne accès à tous les services publics de l’emploi des 28 pays de l’UE. On y trouve donc des offres d’emploi mais aussi des informations sur le marché de l’emploi, les conditions de travail, l’environnement économique… Par ailleurs, un réseau de conseillers Eures peut vous accompagner dans votre recherche :

Pôle Emploi  propose sur son site des offres d’emploi dans de nombreux pays ainsi que des « News » sur son activité internationale. Retrouvez tous les E-services à l’international sur son EmploiStore qui recense outils web et applications très utiles pour réaliser son projet de mobilité. A noter également son dispositif Erasmus+ demandeurs d’emploi.

Certains sites internet ont développé des services d’offres d’emploi et de jobs partout dans le monde :

Les agences de travail temporaire les plus connues sont présentes dans de nombreux pays (Adecco, Hays, Manpower, Randstad…). Pour certains postes il est également possible de se rapprocher de cabinets de recrutements. La presse internationale en ligne peut également permettre d’identifier des offres d’emploi. Enfin, les réseaux sociaux, tel que LinkedIn, Viadeo… sont indispensables pour un recrutement à l’international.

Pour préparer sa candidature, adapter son CV et sa lettre de motivation aux usages du pays, rendez-vous sur notre rubrique spécialisée (LIEN)

Autres pistes pour travailler à l’étranger

Le Volontariat international en entreprise ou en administration (VIE / VIA) est une première opportunité pour de jeunes diplômés du supérieur d’exercer une activité professionnelle en lien avec leur formation, au sein d’une entreprise ou d’une administration françaises à l’étranger (ambassades, Alliance française, consulats…).

Le dispositif « assistant français à l’étranger » permet aux étudiants ayant au minimum un bac+2 (dans le domaine des langues ou sciences humaines) d’assurer des cours de conversation et d’éveil à la culture française dans un établissement scolaire à l’étranger. La rémunération est variable selon le pays pour 12 à 14 heures de cours par semaine. La durée d’un séjour est de 7 à 11 mois.

Allocations chômage…

Si vous percevez des allocations chômages en France au moment de partir dans autre pays européen(*),  vous pouvez continuer à percevoir vos allocations dans l’Etat de destination pendant 3 mois maximum. (* Espace Economique Européen). Pour cela, demandez à votre agence le formulaire U2 que vous remettrez aux servicex de l’emploi du pays où vous vous rendez.

A l’inverse, si vous avez travaillé dans un pays de l’EEE, Pôle emploi pourra à certaines conditions vous verser une allocation à votre retour en France.

Rédacteur : CRIJ/CIED - Raphaël P.
Date de mise à jour : 12/06/2018

libero. libero commodo felis mattis ut eget ante.