Partir étudier à titre individuel

Partir étudier à l’étranger à titre individuel
Partagez

Partir étudier seul, sans établissement français de rattachement, c’est possible. Mais alors, vous devrez effectuer vous-même toutes les démarches : trouver un établissement, vous y inscrire, vous financer…

Identifier son école ou son université

Comment faire le point sur l’organisation des études dans le pays où vous souhaitez vous rendre ? Comment trouver l’Ecole ou l’Université qui vous accueillera pour votre scolarité ?  Un certain nombre de sites sont incontournables pour partir étudier à l’étranger :

Certains pays disposent de leur propre service d’information :

Quelles démarches faire ?

Pour étudier à l’étranger, il  est indispensable de posséder une bonne maîtrise de la langue du pays (ou de l’anglais). Pour s’inscrire, il faut s’adresser directement au service des Relations Internationales de l’établissement où vous souhaitez aller (certains pays ont un service centralisé comme le Royaume-Uni avec UCAS ou l’Irlande avec CAO).  Selon les exigences des établissements il vous faudra préparer :

  • Lettre de motivation
  • Demandes de dispenses
  • Diplômes traduits
  • Justificatifs de ressources
  • Lettres de recommandation
  • Tests linguistiques…

Une règle d’or : s’y prendre un an à l’avance !

Attention ! En tant que « Free mover » les aides financières sont plutôt rares. Renseignez-vous  auprès de votre établissement.

La reconnaissance des diplômes

Si l’on est déjà diplômé du supérieur, un système général de reconnaissance des diplômes existe en Europe. C’est la réforme LMD (Licence, Master, Doctorat) avec les ECTS (un semestre = 60 crédits). Mais il n’existe pas d’équivalence automatique. Seul l’établissement d’accueil décidera de la valeur à accorder à votre diplôme. Vous devrez présenter une demande de « dispense d’études » ou « d’équivalence ».

On peut s’adresser au centre ENIC-NARIC du pays dans lequel on souhaite se rendre, pour avoir des conseils facilitant cette équivalence de diplôme.

Pour les plus jeunes : une année scolaire à l’étranger

Pour les 15-18 ans, cette année scolaire permet de suivre la scolarité « normale » du pays dans un établissement public du secondaire tout en vivant dans une famille d’accueil. Plusieurs organismes, fédérés au sein de l’UNSE, proposent ce type de séjour (comptez de 6 000 à 12 000 € l’année).

Conseils du pro

Parfois on ne souhaite pas « étudier à l’étranger » mais tout simplement « suivre des cours de langue ». Dans ce cas de figure, une simple inscription en école ou institut de langue suffit.

 

Rédacteur : CRIJ/CIED - Raphaël P.
Date de mise à jour : 12/06/2018

bf26c18eaefd01802c978a4af0e443f6kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk