Avoir un enfant

« La famille s'agrandit »
Soutien parents enfants

Rédacteur : CRIJ - Christine P.
Date de mise à jour : 18/09/2017
Mots clés : droit, enfant, naissance

L'arrivée d'un enfant s'accompagne de démarches administratives. Pour vivre cet heureux évènement l'esprit tranquille, renseignez-vous et anticipez.

Pendant la grossesse

Afin de préparer au mieux l’arrivée de bébé, certaines démarches peuvent être anticipées.
A l’issue du premier des 7 examens prénatals obligatoires, votre médecin (ou sage-femme) établira une déclaration de grossesse. Faites la parvenir le plus rapidement possible à votre Caisse d’Assurance Maladie ou Caisse d’Allocation Familiale. On vous remettra le livret pratique « Vous attendez un enfant ». Vous pourrez également bénéficier selon vos ressources d’une prime à la naissance.
Sachez également que de nombreux soins sont pris en charge à 100% par l’assurance maladie pour une femme enceinte.
Enfin, si vos ressources sont minimes ou que vous avez des problèmes de santé, vous pourrez peut-être prétendre à une aide à domicile.
Déclarez votre grossesse à votre employeur ou à Pole emploi pour votre congé maternité, et si vous pensez avoir besoin d’une crèche ou d’une garde d’enfant, n’attendez pas le dernier moment et commencez à prospecter.

Déclaration de naissance

Dans les 3 jours qui suivent la naissance, une déclaration de naissance doit être effectuée (par une personne ayant assisté à l’accouchement, généralement le père mais ce peut être la sage-femme, le médecin ou une autre personne présente…) à la mairie du lieu de naissance. Un acte de naissance est alors rédigé. Cette démarche est entièrement gratuite.
C’est également à ce moment-là que le prénom et le nom de l’enfant sont choisis. L’enfant peut porter le nom de son père, celui de sa mère ou les deux accolés.

Changement de situation

Il faudra ensuite informer différents organismes de l’évolution de ma situation (caisse d’allocations familiales, caisse d’assurance maladie, complémentaire santé, impôts…).
Prenez contact directement avec ces organismes qui vous expliqueront la démarche à suivre.

Aménagement du temps de travail

Le père de l’enfant et la personne avec qui la mère vit en couple (en cas de séparation d’avec le père) peuvent faire une demande de congé de paternité ou d’accueil de l’enfant. Les conditions de la demande varient selon le secteur public ou le secteur privé.
La mère bénéficie d’un congé maternité qui commence pendant la grossesse et peut se continuer de 10 à 22 semaines après l’accouchement (voir les conditions pour le secteur public et le secteur privé).
Enfin, une salariée jeune maman peut bénéficier d’un aménagement de son temps de travail pour l’allaitement de l’enfant à raison d’une heure par jour (30 min le matin et 30 min l’après midi) voire même d’un reclassement si elle évolue sur un poste à risque.

Renseignez-vous directement auprès de votre employeur.

Conseils du pro

Retrouvez des conseils sur le guide maternité proposé par l’Assurance Maladie.

En cas de difficultés, n’hésitez pas à contacter le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) qui peut vous soutenir.

Imprimer Haut de page
b498efa9456dda13f4dbb062b1e30edf)))))))))))))))))))))))))))