Adoption

« Optez pour l'adoption »
Soutien parents enfants

Rédacteur : CRIJ - Christine P.
Date de mise à jour : 18/09/2017
Mots clés : adoption, famille, parent

Que ce soit pour le fait de ne pas parvenir à concevoir ou tout simplement un souhait de ne pas avoir d'enfant biologique, l'adoption doit avant tout refléter le désir d'avoir un enfant, l'envie de s'en occuper, de lui transmettre notre savoir et de l'aider à devenir grand.

Deux types d’adoptions

Il existe deux types différents d’adoptions :

  • L’adoption simple : Autorisée quel que soit l’âge de l’adopté (avec son consentement s’il a plus de 13 ans), cette adoption permet de conserver des liens avec les parents biologiques. Le nom de sa famille adoptive peut être ajouté au sien et a les mêmes droits et devoirs que les enfants de sa famille d’adoption
  • L’adoption plénière : Les liens de filiation (liens juridiques entre un enfant et ses parents) avec les parents biologiques sont rompus et concernent uniquement la famille adoptive.

En France, l’adoption est ouverte à toute personne âgée de plus de 28 ans et aux époux mariés depuis plus de 2 ans ou âgés tous les deux de plus de 28 ans.
L’adoption est également possible pour un seul des deux époux, s’il a plus de 28 ans et avec l’accord de son conjoint. Si l’un des époux veut adopter l’enfant de son conjoint, il n’est pas nécessaire qu’il ait 28 ans.
Toutes les conditions sur le site du service public.

Les démarches

La première des démarches à engager consiste en l’obtention d’un agrément pour pouvoir adopter. Pour l’obtenir, il vous faudra contacter les services de l’Aide Sociale à l’Enfance de votre département. Vous devrez compléter un dossier, vous rendre à des examens médicaux et psychologiques, recevoir des travailleurs sociaux à votre domicile. Cette phrase vous informera également sur tous les aspects de l’adoption. Cet agrément est valable 5 ans. Sachez que 10% des candidatures sont refusées chaque année.

Adopter en France ou à l’étranger

Pour une adoption en France, il faut déposer une requête au TGI (Tribunal de Grande Instance). Néanmoins, les adoptions nationales sont plus compliquées car il y a beaucoup de demandes pour peu d’enfants « adoptables ».

Pour adopter un enfant à l’étranger, 3 possibilités s’offrent à vous :

  • L’AFA qui accompagne 17,8% des adoptions internationales
  • Les OAA qui accompagne 42,9% des adoptions internationales
  • La démarche individuelle qui représente 37,1% des adoptions internationales (s’adresser à la MAI pour trouver les organismes d’adoptions implantés dans les pays étrangers)

Conseils du pro

De nombreuses associations peuvent vous informer et offrent aussi un soutien pour mieux vivre ces démarches et une attente qui peut s’avérer être longue… L’association Coeur Adoption a mis en place le « Wiki de l’adoption » ou vous trouverez de nombreuses réponses à vos questions. L’EFA (Enfance Famille Adoption) propose une ligne d’écoute nationale au 0810 00 21 01 (prix d’une communication locale, le mercredi de 20h30 à 22h30 et le jeudi de 14h à 17h), ainsi que des antennes départementales de soutien.

Imprimer Haut de page
76b06fbec8a666e828eed4ef93e8d1fagggggggggggggggggggggggggg