Trouver un emploi qualifié

« Expatriation mode d’emploi »
Travailler à l'international

Rédacteur : CRIJ/CIED - Raphaël P.
Date de mise à jour : 20/03/2017
Mots clés : Emploi à l'étranger, expatriation, VIE VIA

Envie de s’installer durablement dans un autre pays, de trouver un poste dans une entreprise étrangère ? Vous êtes nombreux à choisir cette solution. Définir son projet professionnel, connaître les réseaux d’information spécialisés, adapter sa candidature au pays ciblé… c’est toute une stratégie à élaborer pour travailler à l'international.

Définir son projet professionnel

Avant de commencer sa prospection pour travailler à l’international, il faut se poser les bonnes questions : partir pour quel pays ? Pour combien de temps ? Quelles sont mes qualifications ? Quelles sont mes compétences linguistiques ? Quelles démarches administratives effectuer ? Quel est le marché de l’emploi ?…

Où chercher ?

Pour trouver des offres d’emploi en Europe, il existe le réseau Eures. Ce portail donne accès à tous les services publics de l’emploi des 28 pays membres de l’Union. On y trouve donc des offres d’emploi mais aussi des informations sur le marché de l’emploi, les conditions de travail, l’environnement économique…

Pôle Emploi International dispose de centres d’information spécialisés dans certaines villes de France. Il propose sur son site des offres d’emploi dans de nombreux pays ainsi que des « dossiers pays ».

Certains sites internet ont développé des services d’offres d’emploi et de jobs partout dans le monde, comme Monster, jobtrotter

A noter, le site EuroBrussels, qui identifie de nombreuses opportunités d’emploi et de stages dans la sphère européenne et internationale.

Pour l’Allemagne, le CIDAL publie chaque année un document très complet sur l’emploi et les stages en Allemagne.

Les agences de travail temporaire les plus connues sont présentes dans de nombreux pays (Adecco, Manpower, Randstad…). Pour certains postes il est également possible de se rapprocher de cabinets de recrutements. La presse internationale en ligne peut également permettre d’identifier des offres d’emploi. Enfin, les réseaux sociaux, tel que LinkedIn, sont de plus en plus indispensables pour un recrutement à l’international.

Adapter sa candidature

Traduire son CV français ne suffit pas : il faut adapter sa présentation et son contenu aux habitudes du pays. Bien sûr, dans la langue du pays (ou en anglais), ne pas hésiter à présenter toutes ses compétences ou savoir-faire utiles pour le poste convoité, ne pas traduire mot-à-mot mais indiquer les équivalents dans le pays ou bien détailler le contenu de votre formation. Mêmes remarques pour la lettre de motivation qui devra être en général claire et concise et où vous mettrez bien en avant ce que vous pouvez apporter à l’entreprise, ce que vous savez faire. Le portail Eures vous donne des conseils sur comment adapter votre candidature aux habitudes de chaque pays européen.

Autres dispositifs pour travailler à l’international

Le Volontariat international en entreprise ou en administration (VIE / VIA) est une première opportunité pour de jeunes diplômés du supérieur d’exercer une activité professionnelle en lien avec leur formation, au sein d’une entreprise ou d’une administration françaises à l’étranger (ambassades, Alliance française, consulats…).

Le programme européen Erasmus+ de stages professionnels permettent également à des jeunes arrivants sur le marché de l’emploi de vivre une première expérience en entreprise en Europe.

Le dispositif « assistant français à l’étranger » permet aux étudiants ayant au minimum un bac+2 (dans le domaine des langues ou sciences humaines) d’assurer des cours de conversation et d’éveil à la culture française dans un établissement scolaire à l’étranger. La rémunération est variable selon le pays pour 12 à 14h de cours par semaine. La durée d’un séjour est de 7 à 11 mois.

Pour être lecteur français à l’étranger, il faut être titulaire d’un master et adresser directement sa candidature aux établissements, de préférence des établissements qui ont des départements de français langues et civilisations. Les clauses du contrat de travail (durée, diplômes exigés, rémunération) varient d’un pays à l’autre et d’un établissement à l’autre. Un diplôme Français Langue Etrangère (FLE) est souvent demandé.

Imprimer Haut de page
13ad9acf9fa3e6b8f5157ca9a7843ee2NNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN